eloy s’engage sur l’échelle de performance CO2

04 juin 2024

La certification « Echelle de performance CO2 » est un système de gestion et de performance environnementale destiné à réduire les émissions de CO2 des entreprises.

Créée aux Pays-Bas par l’ASBL SKAO en 2009, cette certification évalue les entreprises sur une 4 axes :  

  1. la mesure de leur consommation d’énergie et de leurs émissions de CO2,
  2. le plan de réduction des émissions,
  3. la communication autour de la thématique,
  4. les participations à des initiatives pour réduire les émissions du secteur de la construction.  

Ces axes ont pour but de mettre en place une sensibilisation et une gestion proactive des émissions de CO2. Cette démarche s’inscrit dans un contexte global de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. 

Et ça marche ! Sur les quelques 1.300 entreprises certifiées au Pays-Bas, la réduction de CO2 est 2x supérieure à la moyenne du secteur. 

un avantage concurrentiel 

Le but de la certification, au-delà de la reconnaissance et de l’image d’entreprise, se trouve dans un mécanisme d’avantage concurrentiel : une « remise de prix fictive » sur le prix de soumission lors d’appels d’offres. 

Fonctionnement : les entreprises certifiées peuvent bénéficier d’une réduction fictive du prix de leur offre, augmentant ainsi leurs chances de remporter le contrat. 

Cette réduction n’est pas une remise réelle sur le prix, mais plutôt une réduction virtuelle utilisée pour évaluer les offres de manière plus favorable pour les entreprises certifiées.  

Le pourcentage de remise varie selon le niveau de certification atteint par l’entreprise (niveau 1, 2, 3, 4 ou 5). Par exemple, une entreprise de niveau 2 peut se voir attribuer 2% de remise fictive alors qu’une de niveau 4 aurait jusqu’à 7% de remise. 

une échelle sur 5 niveaux  

a pour objectif d’obtenir la certification niveau 3 de l’échelle dans un premier temps. Le niveau 3 est la porte d’entrée de la certification pour les entreprises déjà engagée dans un processus de transition durable (mesure des émissions de GES déjà réalisée, actions de sensibilisation en place…) 

A savoir que les 5 niveaux peuvent être résumés de cette manière : 

  • Du niveau 1 au niveau 3, ce sont tous les flux énergétiques qui sont pris en compte avec un degré de détails affinés à chaque niveau. La notion de bilan des émissions de gaz à effet de serre fait son apparition au niveau 3. 
  • Ensuite, aux niveaux 4 et 5, les postes tels que les matières premières, les sous-traitants… en résumé le scope 3 des activités, sont ajoutés au bilan énergétique et au bilan des émission de gaz à effet de serre. 

L’obtention du niveau 5 est une fin en soi. La certification a fait son arrivée en Belgique assez récemment, c’est pourquoi les pouvoirs publics ont décidé de plafonner dans un premier temps les avantages compétitifs au niveau 3.

Ainsi, les entreprises étrangères (hollandaises) déjà certifiées niveau 5 n’auront pas d’avantages concurrentiels vis-à-vis des entreprises belges qui démarrent leur certification aujourd’hui. 

 

plus d’informations ?

Retrouvez plus d’informations sur les tenants et aboutissants de la certification ici 

Pour identifier les entreprises déjà certifiées Echelle de Performance CO2, c’est par ici