bâtisseurs d’artisanat local, les carrières thomas, c’est le spécialiste du grès à Liège : de l’extraction à la pose en passant par la taille de moellons notamment.

moellons grès Liège
27 oct 2022

La Carrière de la Heid de Barse, connue aujourd’hui en tant que Carrières Thomas, c’est un savoir-faire qui va de l’extraction à la pose de moellons en grès notamment. Elle est en activité depuis 1901, se situe à flanc de colline le long de l’Ourthe à la sortie de Poulseur, non loin de Liège.

Le site est géré par Christian Mancini depuis la fin de années 90 et peut désormais compter sur le support du groupe . Une petite équipe d’artisans y extrait le grès local et le taille (au même titre que le calcaire) pour fournir bon nombre d’acteurs de la construction.
Poulseur est un terroir carrier par excellence : les nombreuses carrières locales ont occupé jusqu’à 2000 personnes au début du siècle dernier. Aujourd’hui, on les compte sur les doigts de la main et elles emploient au total une petite trentaine de personnes. L’activité a périclité petit à petit, victime de la concurrence étrangère et de celle des produits recomposés en béton, pour se cantonner à la production de pierres ornementales. Pourtant, un savoir-faire unique est encore présent, et les produits sont fort appréciés des maîtres d’ouvrages, architectes, responsables communaux de l’urbanisme, … Christian Mancini était à la recherche d’un partenaire solide pour l’aider à maintenir et développer « sa » carrière. Le groupe a répondu présent, les actionnaires et le management de l’entreprise sprimontoise cultivant l’ancrage local et la proximité comme valeurs essentielles.

carriers mais aussi maçons grâce à la pose de moellons en grès ou calcaire

a visiblement eu un coup de cœur pour cet artisanat local à la recherche d’ouvertures pour assurer la pérennité de son activité. En lui apportant la réputation de sa marque, un peu de son savoir-faire et son carnet d’adresses ainsi que des débouchés sur ses propres chantiers, le groupe a senti qu’il pouvait jouer un rôle dans le développement de la carrière, en synergie avec ses propres activités.

Christian Mancini : « L’activité principale jusqu’à présent est la production de moellons pour le bâtiment. Nous ne nous limitons pas à l’extraction, nous façonnons et nous posons des moellons en grès dans la région de Liège mais également ailleurs. Les 6 salariés que compte l’équipe sont tous tailleurs de pierre à la base, épinceurs pour être précis, mais l’un d’eux avait une formation de maçon et a formé deux de ses collègues au métier de maçon à la pierre. Je peux donc compter sur des équipes polyvalentes, de l’extraction à la pose en passant par le façonnage. »

de nombreux débouchés pour les moellons grès et le calcaire

Architectes, entrepreneurs, maîtres d’ouvrage particuliers, … viennent choisir leurs moellons directement à la carrière. La carrière produit également des pierres ornementales pour le jardin, notamment pour les murs en pierres sèches, ainsi que des dalles et pavés fort prisés pour les allées et les terrasses. Quant à la production d’enrochements, elle a évidemment tourné à plein l’an dernier pour stabiliser les berges suite aux inondations. Elle trouve également de beaux débouchés aux Pays-Bas, dans la construction ou le renforcement de digues. Christian Mancini : « Eloy m’a donné la capacité de répondre à de tels marchés, parce qu’avec de tels volumes, il faut pouvoir assurer. »

La production de concassés pour les travaux d’infrastructure ne fait pas encore partie des activités régulières, mais pourrait le devenir à petite échelle, l’avenir de toute carrière passant par une exploitation la plus complète possible de la ressource pierreuse. Christian Mancini : « Actuellement, je n’exploite que 60% des possibilités. Se limiter à l’image d’Épinal de l’artisan tailleur de pierre n’est pas viable sur le long terme. Il faut pouvoir traiter le produit dans sa totalité. »

Les prescriptions urbanistiques des communes incluent de plus en plus une partie ornementale dans un matériau pierreux bien défini. Les entrepreneurs généraux confrontés à ces contraintes, s’ils ne disposent pas d’une équipe spécialisée pour la pose de moellons en grès, par exemple, peuvent faire appel à l’équipe des Carrières Thomas, près de Liège ou même ailleurs.

extraction et taille raisonnée, réemploi

Autre synergie avec les activités de base d’y : retailler les produits de déconstruction venant des chantiers menés par l’entreprise générale pour leur donner une deuxième vie. C’est particulièrement le cas de la pierre bleue. Cette valorisation de « déchets de construction » est au cœur de l’actualité, encore davantage depuis que les prix des matériaux ont explosé.

En retrait par rapport au village, la carrière ne génère que peu de nuisances. Son bilan carbone produit un résultat anecdotique, puisque presque tout se fait à la main. Elle ne devrait donc pas avoir trop de difficultés à suivre les objectifs de développement durable (dans les 3 dimensions : social, écologique et pérennité) qu’ est en train de définir pour toutes les activités du groupe. Un objectif majeur est en effet de réduire de 30% l’impact environnemental du groupe d’ici 2027.

« Le groupe a répondu présent, les actionnaires et le management de l’entreprise sprimontoise cultivant l’ancrage local et la proximité. »

 

crédit : Construire la Wallonie 2022 No4 – Philippe Selke

Découvrir l’article dans Construire la Wallonie.